marqueur eStat'Perso Les cours de chinois

Accès au MENU principal, pour ceux qui me rendent visite via un moteur de recherches.

 

 

 

汉语课

 

Pour les cours de chinois à Paul-Va, consultez le site du département de chinois de l'université Paul-Valéry-Montpellier (3), je n'ai aucun tuyau à vous confier.

 

Thèses, mémoires, cliquez ici.

 

Dictionnaires conseillés (surtout pour leur prix) :

 

Eté 2007 : de passage par Zhongguancun (donc à Pékin), je viens de faire l'acquisition du dernier né (selon la vendeuse) des dictionnaires électroniques incluant le français : il s'agit du 译海 法汉 大词典, qui regroupe trois langues : français (le Petit Robert a servi de base), chinois et anglais. Vous pouvez traduire d'une langue sur l'autre, disposez d'un espace agenda, d'une prise pour clé USB apparemment destiné à des mises à jour (pas encore trouvé la façon de faire), de la prononciation de chaque mot (haut parleur intégré et écouteurs livrés). Même si parfois le français présente des curiosités, ça rend de grands services. Un peu plus gros que le Same-Dict cité plus bas, il est plus performant. Un seul gros défaut, le mode d'emploi, uniquement en chinois, qui laisse rêveur l'utilisateur étranger. Pour ce qui est du prix, il doit tourner aux alentours de 700 yuans dans les Xinhua shudian, et on peut s'en tirer à moins de 450 yuans à Zhongguancun (environ 45 euros). Reste à négocier le prix du billet d'avion.

 

- Le petit Sony, avec stylet : je n'en ai pas les références, mais beaucoup d'étudiants chinois l'utilisent. Aux environs de 2000 Y (2010 à Shanghai).

 

D'autres dictionnaires électroniques, disponibles à la Waiwen shudian de Shanghai (Fuzhoulu, pas très loin de shucheng, prix 2010 avant marchandage) :

- 牛津辞典 CD-780, à 898 Y ; en plus du chinois et de l'anglais, vous avez le français, le japonais, le coréen, l'allemand et l'espagnol, et une petite encyclopédie (testée avec un vers d'un poème Tang : 欲穷千里目 ; l'encyclopédie a retrouvé le texte complet et l'auteur) ;

- Noah NC200, à 1398 Y ; présente le défaut d'être en anglais, mais c'est plutôt une méthode d'apprentissage du chinois (la traduction automatique donne des résultats curieux)

- 汉语通 MT-7000, à 1998 Y, avec stylet (anglais seulement), sert de MP3, MP4, enregistreur, calendrier... Lui manque juste l'eau courante, quoi.

 

- Dictionnaire concis français-chinois chinois-français. Pékin, La presse commerciale/Larousse, 2000 (édition corrigée), 1300   p. (sans les annexes)

- Xinhua zidian. Pékin, Presse commerciale (Shangwu yinshuguan), 2002, 190ème (sic !) édition, 700 p.

   新华字典,商务印书馆.

 

- Dictionnaire électronique 电子词典 BA737, disponible dans toutes les librairies Xinhua de Chine et les principaux marchands d'électronique (ce dictionnaire est chinois-anglais ou anglais-chinois, mais aussi chinois-chinois, il contient tout le Xinhua zidian cité ci-dessus ; comptez environ 25 euros). Archaïque désormais.

 

Vous pouvez aussi avoir recours au tout nouveau (2007) 快易典法语王 FA319, qui cause en plus (livré avec écouteurs), dont le prix annoncé est de 798 yuan dans les Xinhua shudian de Xidan et Wangfujing (si vous n'allez pas à Pékin, la Librairie Le Phénix peut vous le fournir, pour la somme de 190 €). A ce prix là, vous avez l'anglais en plus du français et du chinois. Je ne l'ai pas essayé, il s'agit donc d'un conseil à prendre du bout des baguettes.

 

- Dictionnaires spécialisés : vous trouverez de tout dans les bonnes librairies, mais après tout, je vous conseille finalement ceux que j'ai écrits à votre attention, dont vous trouverez les références au rayon "Proverbes", sur ce site.

- Sur internet, vous trouverez un dictionnaire en ligne (et des cours, par la même occasion) à l'adresse suivante : http://www.chine-nouvelle.com/

Vous consulterez avec la même passion le site http://www.smarthanzi.net/, où le Wieger me ravit.

Un autre dictionnaire en ligne à cette adresse : http://stardict.sourceforge.net/ ; il est très complet (surtout côté expression), mais présente le défaut majeur d'être en anglais. Et il faut connaître la transcription du caractère avant d'en trouver la traduction.
 

Juste un mot sur l'iPhone : les caractères chinois s'y affichent très bien. Vous avez la possibilité d'installer un "clavier" chinois, i.e. de tracer les caractères sur l'écran (avec le doigt, comme à la maternelle). Pour les dictionnaires disponibles, je vous conseille Huaying, bon dictionnaire en français et en plus gratuit (existe aussi pour PC, à l'adresse http://aadant.com/applet/, mais c'est un peu long à charger sur ma machine. A part ça, on s'y amuse à tracer les caractères avec la souris, un vrai régal !). Egalement Pleco, mais en anglais, toujours gratuit. Côté payant, peut-être le Larousse. En tout cas, ça marche pas mal. Normal, ça doit être de fabrication chinoise. Bien entendu, vous trouverez aussi (toujours gratuit) le Xinhua zidian, un DictoWord (Cidian et Zidian),  le Fayu zhushou, l'iCED, le Rapid Dict... Et des dictionnaires de chengyu et xiehouyu (mais un peu légers, rien ne vaut le papier).

 

Et sous Android, ça marche aussi. Sauf que Fayu zhushou  法语助手, bon dictionnaire, n'est plus gratuit. Donc pas forcément conseillé. Mais vous en trouverez d'autres, de qualité inégale. La collection des Xinhua (zidian, cidian, chengyu, xiehouyu...) est disponible.

============================================================================================

THESES, MEMOIRES

 

Cliquez sur ce qui vous intéresse :

 

Thèses Etudes culturelles (sur la Chine, sinon...). Mais il n'y a plus de place pour de nouveaux doctorants.

Master 1 LLCE

Master 2 LLCE

 

Sujets déjà traités sous ma houlette. (où dont j'ai déjà eu à connaître en tant que jury), en particulier les thèses.

 

Règles générales pour les mémoires et éventuellement les thèses.

 

Pour les conventions de stage, les signatures sont à demander à : M. Chastagner (M1 et M2 LEA négo), M. Latte (M1 et M2 traduction), et M. Nérine (Licence LEA)

 

Et pour ceux qui s'obstinent à ne pas savoir faire un index automatique, cliquez ici.

 

   

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Communication du service juridique de l'UPV :

 A compter du 01/01/2010, le montant minimal de gratification des 
stages sera de : 417,09 EUR  *par mois pour 35 heures hebdomadaires* 
jusqu'au 31/12/2010

 *Rappel* : les gratifications concernent :

-les stages de plus de deux mois en entreprises publiques et privées, associations
et établissements publics à caractère industriel et commercial (Ex : le CEA)

-les stages de plus de deux mois et 40 jours de présence en administrations et
établissements publics de l'État.
========================================================================================

 

 

Pour les thèses :

Note liminaire : à l'UPV, un directeur ne peut diriger que 10 thèses à la fois. Les places risquent d'être chères !

Pour une cotutelle : je suis en cheville avec l'ECNU (华东师范大学) de Shanghai, où j'ai trouvé deux directeurs francophones, l'un pour les études culturelles (société, histoire, arts...), l'autre pour la littérature. Mais se posera inévitablement le problème de la soutenance, puisque les deux directeurs assistent à la soutenance (qui prend en charge les frais de voyage de l'un ou de l'autre ? La Chine, c'est pas la porte d'à côté ! Et le thésard lui-même doit se rendre en Chine - où en France s'il réside à Shanghai -, à ses frais). On peut en discuter, mais avant l'inscription en thèse (i.e. pendant le M2).

 

Les règles sont sensiblement les mêmes  que pour les mémoires (voir ci-dessous), en ce qui concerne les procédés techniques (notes de bas de pages, bibliographie, index...). Se trouveront bientôt sur ce site les détails qui diffèrent (longueur, polices, délais, procédures d'inscription...). Vous pouvez commencer par ceci :

 

1ère étape : Vérifiez que le sujet que vous comptez traiter n'a pas encore été choisi (vous trouverez sur SUDOC la liste quasi-complète des thèses, à l'adresse http://corail.sudoc.abes.fr et vous consulterez avec intérêt l'adresse http://catalogue.bulac.fr). Pour plus de sureté, consultez également le fichier central des thèses, à l'adresse suivante : http://fct.u-paris10.fr/FCT-APP/index.jsp ; les résultats ne sont pas toujours les mêmes, mais en ajoutant les deux, vous devriez être dans le vrai.

Pour ce qui concerne SUDOC, voici un communiqué d'ABES, à méditer : "Le Conseil d’administration de l’ABES du 6 juin 2008 a décidé l’arrêt du site public « portail Sudoc » à compter du 1er octobre 2008 et approuvé le projet de portail des thèses françaises.  Lire la suite
Ne pas confondre avec le catalogue Sudoc qui continue son développement"

(bien entendu, on n'a pas l'adresse du portail des thèses, espérons que ça va s'arranger).

Consultez également HAL à l'adresse suivante : http://tel.archives-ouvertes.fr/ ; vous y trouverez des thèses en ligne.

Et n'oubliez pas d'aller vérifier au bas de cette page que le sujet n'est pas traité ... sous ma direction. On aurait l'air un peu niais.

 

2ème étape : Lisez le document  concocté par le ministère à votre intention, disponible à l'adresse suivante :  http://www.sup.adc.education.fr/bib/Acti/These/guidoct.rtf   (vous pouvez commencer par cette étape, si vous voulez savoir à quoi il convient de s'attendre).

Autre document consultable, pour les thésards ou futurs thésards  montpelliérains (donc en principe vous) : http://www.contact.asso.fr/guide_du_doctorant_2008_2009_article347.html

 

3ème étape : on en parle.

 Pour en savoir plus, voici quelques sites utiles : http://www.mshs.univ-poitiers.fr/Forell/Thesnice.htm ; http://www.omf.paris4.sorbonne.fr/IMG/pdf/doc-17.pdf ; http://www.univ-lille1.fr/bustl/index.php?idSection=2&idPartie=2&idTopic=4&idPage=1 .

Pour vous aider dans vos recherches en bibliothèques : http://grebib.bnf.fr/accueil.html

 

4ème étape : l'inscription. Rendez vous à l'école doctorale (bâtiment administratif, retirez un formulaire d'inscription, remplissez-le (mais montrez moi le projet de thèse avant : il ne fait que 15 lignes, mais il faut peser ses mots). Une fois que j'aurai signé ce formulaire, retournez à l'école doctorale, et attendez patiemment la décision définitive.

 

Et n'oubliez pas la trilogie, la trinité, bref, les trois points auxquels et par lesquels vous devez être liés : le FOND, la FORME, et l'APPAREIL CRITIQUE (à savoir, le commentaire des citations, les notes de bas de pages...).

Si vous avez plus de facilité pour lire le chinois, vous pouvez toujours vous référez à l'ouvrage suivant, sans oublier que ce sont les versions françaises qui font autorité : "怎么写论文", 王力, 朱光潜等著。辽宁教育出版社。2006年。152 pages, 15 yuan.

 

Dans la présentation : il est bon de mettre en 4ème de couverture (i.e. au dos de la thèse, sur la face extérieure) : un résumé (10 à 15 lignes, et on pourrait même le mettre en plus en chinois), la discipline (généralement : Etudes culturelles (15ème section), une liste de mots-clés (5 me paraît un bon chiffre, avec forcément le mot "Chine" dedans), adresse du laboratoire, i.e. IRIEC, EA 740, Université Paul Valéry-Montpellier 3.

De plus, il est agréable pour le lecteur de trouver sur la tranche le nom de l'étudiant et le titre de la thèse, car lorsque c'est sur une étagère...

Pour le dépôt et autre problème de présentation, voir plus bas (après le texte en chinois, ci-dessous)

 

Pour les règles bibliographiques, descendez jusqu'au chapitre "mémoires".

 

La règlementation concernant le dépôt des thèses aurait changé. D'une réunion de décembre 2009 à l'UPV, il ressortirait que :

( une version électronique (donc sur CD) doit être déposée au plus tard trois semaines avant la soutenance. En format .pdf (possibilité d'utiliser PDF créateur, mais il me semble qu'en enregistrant sous pdf à partir de word, ça fonctionne tout aussi bien) ; la thèse doit être en un seul fichier (pas question de détacher une annexe ou une partie) ; le nom du fichier serait sous la forme année_nom_arch (pour l'archivage) ou année_nom_diffu (pour une version définitive après correction, diffu étant diffusion, et pas diffus) ;

La structure de ce fichier est : page titre en français / anglais ; résumé ; table des matières ; sommaire (c'est d'un ridicule, de faire se suivre c'est deux documents...) ; corps de la thèse. Il faut au maximum supprimer les pages blanches.

Pour les corrections : on effectue un nouveau dépôt (nouveau CD, corrigé) dans les trois mois qui suivent la soutenance. S'il n'y a pas de correction, on se rend quand même au bureau des soutenances pour retirer un certificat indiquant qu'il n'y a pas eu de corrections, et que le premier CD déposé est le bon. Si on a encore des questions, on peut contacter le site theses_elect@univ-montp3.fr. Et regarder à l'adresse suivante : http://these-en-ligne.fr/montpellier.   

Sur le CD, il faut également enlever toutes les images (ou graphiques) à moins d'en être l'auteur ou d'avoir l'accord de l'auteur ; pour toute pièce enlever, on indique à la place l'endroit où on peut la consulter.

Et les ouvrages conseillés par l'Ecole doctorale :

- Guide pour la rédaction

- Présentation des thèses à l'usage des doctorants

(voici une adresse qui me semble utile : http://www.sup.adc.education.fr/bib/Acti/These/guidoct.rtf)

==============================================================================================

 

Pour les mémoires de M1 LLCE (UPV) :

Le mémoire de master fait 40 pages de textes, sans tenir compte des
biblio et annexes, à raison de 1500 signes par page, de 25 à 30 lignes / page, avec interligne de 1,5, possibilité d'impression
recto-verso, Times ou Times New Roman.
pour nous, idéogrammes pour les textes et noms chinois cités.

Mémoire (pour les techniques, voir plus bas)

- Le sujet du mémoire devra être choisi en accord avec le directeur de recherche et déposé au secrétariat de l’UFR  au plus tard le 30 octobre.

- Le mémoire comprendra 40 pages minimum (environ 1500 signes par page), hors apparat critique, annexes et bibliographie.

- La soutenance aura lieu en français. Elle durera 1 heure environ, à savoir 15 minutes d’exposé liminaire pour l’étudiant et 45 minutes de discussion et d’évaluation.

- Le jury est composé de deux membres.

- L’étudiant doit prévoir 3 exemplaires de son mémoire (1 pour lui-même et 2 pour les membres du jury). Les exemplaires destinés au jury seront remis au directeur de recherche 2 semaines avant la soutenance. Il convient également de prévoir un 4e exemplaire corrigé pour la bibliothèque de département. Et surtout, il faudra envoyer au responsable du master une version électronique, si possible sous Word, du mémoire défiitif.

(bien entendu, si vous voulez le faire dans une autre langue que le français, il vous faudra trouver un directeur ad hoc, donc pas moi)
 M2, 

Mémoires M2 S2 :

 

Mémoire

 

- Le sujet du mémoire devra être choisi en accord avec le directeur de recherche et déposé au secrétariat de l’UFR.

- Le mémoire comprendra 80 pages minimum (environ 1500 signes par page), hors apparat critique, annexes et bibliographie.

- La langue de rédaction est le français (tel que le reconnaît l'Académie française).

- La soutenance aura lieu en français. Elle durera 1 heure environ, à savoir 15 minutes d’exposé liminaire pour l’étudiant et 45 minutes de discussion et d’évaluation.

- Le jury est composé de 3 membres dont 2 habilités à diriger des recherches.

- L’étudiant doit prévoir 4 exemplaires de son mémoire (1 pour lui-même et 2 pour les membres du jury). Les exemplaires destinés au jury seront remis au directeur de recherche 2 semaines avant la soutenance. Il convient également de prévoir un 4e exemplaire corrigé pour la bibliothèque de département.

 (même remarque pour la langue qu'en M1)

 

Puis cliquez ici, pour connaître quelques règles de base.

============================================================================================

 

Pour les mémoires, et pour les thèses dans la plupart des cas :

 

 

NOTE IMPORTANTE : je ne suis pas correcteur orthographique. Vous devez donc relire ce que vous voulez m'envoyer, et même le faire relire par une tierce personne. Un conseil : choisissez un relecteur que le sujet n'intéresse pas du tout, il se consacrera plus facilement à l'orthographe (ou à ce que vous appelez des fautes de frappe). D'autre part, si vous n'utilisez pas Word ou compatible, assurez-vous qu'il y ait une pagination, faute de quoi, je ne pourrai vous donner d'indication, tout votre texte se trouvant dans la même page.

 

 

RAPPEL POUR MES OUAILLES : Visiblement, il y a souvent incompatibilité d'humeur entre Hotmail (ou Gmail) et Wanadoo : on n'arrive pas à échanger de pièces jointes, et parfois pas de message du tout. Si vous n'avez pas de réponses de ma part sous 24 heures, c'est que je n'ai pas reçu votre message (ou vous, pas ma réponse). Essayez avec l'adresse suivante : patrick.doan@univ-montp3.fr (ou, si vous l'avez essayée, patrick.doan@wanadoo.fr).  Pas que ça marche mieux, mais multiplions les chances de nous entendre. Ou vous changez de messagerie, car moi, je ne bouge pas, j'ai déjà eu assez de mal à tout paramétrer. En Chine (car vous êtes là-bas quand vous êtes perdus et avez besoin de moi), tout fonctionne à peu près. Mais n'oubliez pas, lorsque vous consultez Internet, la censure passe avant vous. Aussi serait-il bon que vous enregistriez avant de partir les documents "brûlants" dont vous pourriez avoir besoin. Sinon, un bon proxy et le problème trouve sa solution (par exemple : www.proxify.com). D'autre part, le serveur de l'université est souvent bloqué (par hotmail, gmail et plus si affinités) : retour à Wanadoo. Et à l'impossible, je ne suis pas tenu.

 

 

            Mémoire de recherche  (si j'en suis le directeur, sinon, contactez votre directeur qui aura peut-être d'autres exigences).

                                                         

                        Précisions sur la nature et les finalités du mémoire de recherche

Voici quelques précisions sur la nature et les finalités de cet exercice ainsi que sur les différentes échéances que nous vous demandons de bien vouloir respecter.

Le mémoire est un exercice très formateur pour les étudiants qui n’ont pas encore eu l’occasion de tester leur intérêt et leur aptitude pour la recherche en sciences sociales.

L’objectif de ce travail est clairement méthodologique : il s’agit d’évaluer la capacité de l’étudiant à collecter des sources pertinentes, à les traiter selon les méthodes appropriées et à formuler des hypothèses explicatives ou démonstratives à partir d’un objet de recherche qui doit être modeste et réaliste, compte tenu de la durée de cet investissement. Il importe également de savoir situer sa problématique et ses méthodes au regard des travaux antérieurs et d’utiliser ceux-ci à bon escient. C’est aussi un exercice de style qui nécessite des qualités d’écriture et de cohérence dans l’argumentation.

Le mémoire est un investissement lourd, tout retard dans l’élaboration et la conduite de ce projet ne pourrait que contrarier son bon déroulement et compromettre sa réussite. Pitié pour votre directeur de mémoire qui n’a pas que le vôtre sur la planche.

L'étudiant contacte lui-même un enseignant  et lui soumet pour accord son projet.

 

1. Votre projet de recherche, i.e. l’accord signé par l’enseignant ou le chercheur qui accepte d’être votre directeur : vous avez le choix entre M. X (on attend qu'un jour soit nommé un HDR) et moi.

 

 Formulaire à compléter et à faire signer par le directeur de mémoire. Voir au secrétariat des master LCER (Martine Cipriani).

 

 

2. Le rôle de votre directeur de mémoire ne se limite pas à l’approbation de votre projet de recherche. L’encadrement qu’il doit assurer jusqu’à l’achèvement du mémoire conditionne de façon non négligeable la qualité de ce travail (d'autant plus qu'il est membre du jury). Il vous appartient de prendre contact avec lui chaque fois que cela vous parait nécessaire. (rappel de l’adresse : patrick.doan@wanadoo.fr, ou patrick.doan@univ-montp3.fr ,si vous voulez doubler vos chances), et de répondre à ses injonctions parfois désespérées. Car n'oubliez pas : il ne suffit pas de choisir un sujet pour que le travail soit achevé : commencez par le plan et les sources (ou l'inverse, si vous prévoyez des difficultés à réunir de la documentation), et dès que vous avez le feu vert, voire l'imprimatur, entamez la rédaction : il n'est jamais trop tôt pour bien faire.

 

2 bis. Les règles à respecter lors de la rédaction : Vous avez tout intérêt à vous procurer un ouvrage intitulé "Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie Nationale" (Imprimerie Nationale 2002, pour l'édition que j'utilise) : vous saurez tout sur la ponctuation, les tirets, les majuscules... bref, tout ce qu'on pourra vous reprocher quoi qu'il arrive pendant la soutenance. Autre possibilité : le Tapuscrit, publié par l'EHESS.

Voici au passage quelques erreurs relevées fréquemment dans les mémoires soutenus :

quelques 1,3 milliards d'hommes, après qu'ils aient lu le journal dans une atmosphère emprunte de sérénité, ...

 

 

3. Le mémoire donne lieu à une soutenance devant un jury de deux personnes au moins : le directeur de votre mémoire et un enseignant ou un chercheur, qui par ses compétences, sera particulièrement fondé à intervenir dans cette soutenance (il s'agit de la théorie. Dans la pratique, on prend ce qu'on trouve, plus en fonction des disponibilités que des compétences).

Le texte de présentation des règles formelles du mémoire

 

1. Le sujet

Il doit être approuvé par votre directeur de recherche. Il est en principe définitif sauf accord de votre directeur. Enfin, il s'agit d'un sujet original, unique, il ne peut faire l'objet d'un autre diplôme.

Choix du titre : arrangez-vous pour glisser le mot Chine ou chinois (sino- ne suffit pas) dans l'intitulé, de façon à ce qu'on retrouve votre mémoire lorsqu'on effectue une recherche dans la base de données de la bibliothèque. Par exemple, les mémoires portant sur le Tibet ne comprenaient pas le mot "Chine", ou la succession chin- (difficile à placer dans le titre, c'est vrai, car ce serait annoncer dès le titre que le Tibet est chinois, ce qui reste à prouver ou infirmer dans le mémoire), si bien qu'au moment de choisir leur sujet, les étudiants  pensent que rien n'est fait sur l'ethnie ou la nation tibétaine.

 

1bis. Corpus et bibliographie

            Ne confondez pas corpus et bibliographie : le corpus, c'est ce que vous étudiez (par exemple, les escargots d'un élevage du Shandong) ; la bibliographie regroupe les ouvrages qui vous aident à mener votre étude, autant ceux qui traitent des escargots en général que ceux qui étudient le Shandong en général. Bien sûr, il y a le cas de ceux qui étudient un ouvrage, par exemple, le cinquième tome des Oeuvres choisies du Président. Ce tome sera leur corpus, les quatre premiers tomes figureront dans la bibliographie, avec toutes les études concernant le Président, la langue, la politique, l'histoire...

 

2. Le texte et la police :

Le mémoire doit comporter 40 pages pour les master 1 et 80 pages dactylographiées pour les M2 (annexes non comprises) à interligne d’1,5, format 21 x 29,7. Les polices acceptées sont Arial 12, Bookman12, Garamond 13 ou Times new roman 12 (c'est ma préférée). Pour les caractères chinois, le candidat a le choix, mais il est préférable qu’il utilise une police compatible avec Arial Unicode MS. Pas de recto verso. Et si vous pouviez faire preuve d'esprit de synthèse, voire de concision, i.e. ne pas dépasser les 45/90 pages, je vous en serais reconnaissant : un mémoire ne se juge pas au poids !

Je vous conseille la lecture d'un opuscule intitulé 'Le tapuscrit - Recommandations pour la présentation et la dactylographie des travaux scientifiques", qui vous dira comment utiliser la ponctuation (par exemple, pas d'espace avant une virgule, mais espace de chaque côté de ":" et du ";"...). Cet ouvrage a été réalisé à l'EHESS, en 1971. 

 

3. La pagination

Les pages sont numérotées. La pagination doit être continue, y compris annexes et table des matières.

 

4. Les références

Toute citation et toute mention d'un fait ou d'une opinion exigeant une justification doivent être appuyées par une référence donnée dans une note en bas de page. Méfiez-vous, le jury se réserve le droit de vérifier l’exactitude de ces références. A propos des citations : pour 2 ou 3 lignes, vous pouvez mettre le texte entre guillemets.

Quand vous reproduisez un texte  de 4 lignes et plus, pas question de le citer comme le reste du texte. Vous faites un retrait (en clair, diminution des marges à droite et à gauche) afin que ce texte ressorte bien. A moins de 4 lignes, vous pouvez l'insérer directement dans otre texte (sans retour à la ligne). Et surtout, n'oubliez jamais de référencer vos citations.

Et n'oubliez pas : un ouvrage cité est en italique, un article cité est entre guillemets.

 

4 bis : Il est de bon ton de dresser une liste des acronymes utilisés dans le texte, sous peine de laisser le lecteur dans l’ignorance la plus totale. Le cas échéant, vous pouvez traduire les acronymes s'ils sont connus en anglais (par exemple, ANSEA et ASEAN).

 

4 ter : Comme tout ouvrage destiné à servir, le mémoire se doit de comporter au moins un index, qui peut être celui des idées, ou celui des noms propres, ou celui des mots-clés (l’un n’empêchant pas les autres, et ces mots-clés n’étant pas seulement les 5 ou 10 indiqués au début). Ce(s) index s'intercalera(-ont) entre la bibliographie et la table des matières. Attention : lorsque vous faites appel à la fonction automatique de World, il est  préférable d'agir "manuellement", c'est-à-dire de marquer soi-même les entrées à inclure (touches alt-maj-x), et ne pas oublier de faire des mises à jour de l'index (touche F9, curseur sur le côté droit de l'index). D'ailleurs, il est prudent d'effectuer cette mise à jour dans tous les cas, car la pagination peut changer en fonction de l'imprimante utilisée, alors que l'index conserve l'ancienne pagination (et n'oubliez pas, avant la mise-à-jour, de modifier l'affichage de votre texte - mais l'aide de Word vous renseigne, le tout est de la lire jusqu'au bout). Pour avoir les caractères de façon automatique, je suggère de les inclure dans le corps du texte et de marquer le nom complet (alphabet latin et caractères) au moment de la compilation de l'index. 

Pour un mode d'emploi complet, la lumière nous vient de nos collègues lyonnais, à l'adresse suivante : http://theses.univ-lyon2.fr/?q=node/40

 

 

4 der : Pour la transcription du chinois, utilisez le pinyin pour ce qui concerne la République populaire de Chine, le Wade-Giles ou le BEFEO pour ce qui concerne la République de Chine (le pinyin est également accepté). Vous pouvez ne pas indiquer les tons.

Si vous souhaitez utiliser des caractères chinois, vous pouvez le faire (je vous le recommande, même). Utilisez le même type de caractères (simplifiés ou classiques), ou, si vous préférez, les classiques pour les textes (et citations) anciens, simplifiés pour ce qui est plus moderne.

Mais dans tous les cas, donnez la traduction de tout ce qui n’est pas français (que ce soit du chinois, de l’anglais ou du swahili), sauf peut-être dans les annexes. Lorsque vous le pouvez, choisissez la version française de vos sources (par exemple l’Agence Chine nouvelle, qui émet en plusieurs langues). Si vous avez une citation d'un Chinois en anglais alors que la déclaration originale était en chinois, n'hésitez pas à traduire en français, sans mentionner la version anglaise, qui ne sera ni plus juste, ni plus fausse que votre traduction.

 

5. La page de titre :

Elle ressemble à la couverture.

Notez qu'en quatrième de couverture, vous devez insérer un résumé de votre travail, en français et en chinois.

 

5 bis. Les "hors-texte"

Tout mémoire doit comporter obligatoirement :

 

a) Une page insérée à la suite de la précédente, comportant des mots-clés (5  à 10 mots-clés maximum exprimant les 5 à 10 concepts représentatifs du contenu intellectuel du mémoire ; n’utiliser que des unitermes si possible), et un résumé (en 15 lignes maximum, éviter toute redondance avec les mots-clés ou la table des matières) . Si vous êtes assez adroit, il est encore plus rusé d'imprimer cette page en 4e de couverture (à savoir, le dos de la couverture) : c'est la classe. (attention : pour les thèses, pas le choix, cette page est la quatrième de couverture)

b) Un sommaire, en début d’ouvrage, à la suite des mots clés, qui indique la structure principale du plan, sans numéro de pages. Ce sommaire ne doit pas dépasser une page (sinon, ce n'est plus un sommaire).

c) Une bibliographie regroupant de façon systématique les titres des livres, documents, périodiques, etc., considérés comme nécessaires à l'étude du sujet traité. La bibliographie est rejetée à la fin du mémoire, mais paginée à la suite du texte. Elle précède la table des matières, dans laquelle elle est mentionnée. Elle peut être multiple (bibliographie générale et bibliographie spécialisée, par exemple).

Nota bene : Dans cette bibliographie, les références seront conformes aux modèles figurant ci-dessous.

d) Une table des matières claire et relativement détaillée (si le mémoire comporte un petit nombre de chapitres, on indiquera non seulement les chapitres, mais leurs subdivisions). Cette table renverra aux pages et sera placée en fin d’ouvrage. C'est le dernier document de votre travail.

Une autre table, s'il y a lieu, énumérera les cartes, tableaux et illustrations et renverra aux pages respectives (et se placera avant la précédente).

 

 

6. L'ordre de vos "documents", si l'on se résume, est le suivant (étant entendu que vous n'avez pas forcément toutes les rubriques - en italiques, le strict minimum) :

- page de titre

- remerciements (mais franchement, ce n'est pas obligatoire : je m'y retrouve souvent, alors que je ne fais que mon métier, il est même arrivé que je me trouve remercié alors que, le jour de la soutenance, je n'avais plus vu le candidat depuis le dépôt du sujet. Un peu fort de café, non ?)

- mots-clés, résumé (une quinzaine de lignes maximum) (pas pour les thèses : ça se met en 4e de couverture)

- Sommaire

- Avertissement, préface..

- tableau des acronymes

- Introduction

- Développement

- Conclusion

- Table des annexes

- Annexes

- Glossaire

- Index (s)

- Bibliographie

- Table des illustrations, des cartes, des plans...

- Table des matières (qui indique la pagination pour tout ce qui précède), c'est votre DERNIER document.

N'ai-je rien oublié ?

 

Je vous embête en exigeant un (ou plusieurs) index dès le mémoire de M1 (et ce en vue de la thèse). Et vous me dîtes que vous ne savez pas le faire, sous WORD. Vous moquez-vous de moi ? C'est d'une simplicité désarmante, on sait faire ça depuis Confucius.

Prenons le cas de Word 2007 (mais c'est aussi simple sous d'autres versions, le mode d'emploi se trouve dans l'aide) :

- vous affichez votre texte ;

- vous relisez, et à la première occurrence (par exemple, vous souhaitez que le mot "andouillette" figure dans votre index, vous cherchez "andouillette" dans votre texte), vous surlignez le mot (andouillette) , puis vous vous rendez dans la rubrique "références" (barre d'outils de Word), puis vous cliquez sur l'icône "Entrée", le logiciel vous propose de sélectionnez toutes les occurrences "andouille" dans votre texte, vous répondez "oui" ; lorsque vous avez fini votre index, ce n'est pas fini ; il faut encore l'insérer. Vous vous rendez à la page où vous souhaitez l'insérer (entre le glossaire et la bibliographie, par exemple), vous y placez votre curseur à la place idoine, vous cliquez sur "insére l'index" dans la barre d'outils, et le tour est joué. Avant version définitive, n'oubliez pas de "mettre à jour l'index" (toujours dans la barre d'outils), de façon à ce que votre bel index tienne compte des pages ajoutées en cours de route.

La variante : vous  souhaitez que le mot "andouille" ne figure que parfois, donc pas systématiquement : dans ce cas, vous êtes obligé de lire tout votre texte et de le marquer à chaque fois.

C'est quand même pas sorcier, si ? Je n'ai plus la version antérieure de Word, mais ça fonctionnait aussi (avec des variantes, mais minuscules ; et il y a une rubrique "aide").

 

!!! Pour un index multiple, consultez le site suivant : http://joseph.rezeau.pagesperso-orange.fr/tutoriels/traitementdetexte/indexMultiples.htm

 

Une liste des principales abréviations utilisées (à titre informatif) :

Pour les indications d'édition et de publication on peut remplacer les inconnues par les abréviations suivantes :

Les abréviations suivantes sont également employées :

Et souvenez-vous : M. = Monsieur ; Mr = Mister.

 

TRANSCRIPTION DU CHINOIS :

En l'absence de règles bien définies, adoptons les nôtres (il ne s'agit pas d'un pluriel de majesté, mais du résultat d'une discussion avec les doctorants et de diverses tentatives esthétiques).

On adoptera généralement la transcription officielle, le pinyin. Seront acceptés dans d'autres versions certains noms propres connus en Occident sous une autre graphie (Pékin, Nankin, Canton, en particulier, ainsi que certaines marques de produits connus (comme  Woolong). Quand un personnage est connu sous plusieurs noms, ça se complique. Exemple avec l'acteur Jet Li. Il a commencé à jouer sous le nom de Li Lianjie (dans le film Shaolinsi, par exemple). Mais la suite de sa carrière s'est déroulée sous le nom de Jet Li. Dans ce cas, il nous faudra tout, y compris les caractères de Li Lianjie ; à vous de vous débrouiller avec les notes de bas de page.

Pour le pinyin, faut-il l'accentuer ? Plusieurs cas se présentent :

- vous citez un texte chinois dans le corps du texte : vous mettez la traduction en français dans le texte, et en note de bas de page, les caractères suivis de la transcription avec accents (sinon, ce n'est pas du vrai pinyin).

- vous citez un nom propre : vous mettez les caractères directement après le nom dans le texte, sans autre transcription (et le nom : pas d'accents)

- dans la bibliographie : pas d'accents sur le nom de l'auteur, mais accents sur la transcription des caractères du titre de l'ouvrage. Pour le reste de la présentation de la bibliographie, voyez ci-dessous.

Voici quelques adresses pour vous aider dans la transcription automatique des caractères (pinyin accentué) :

http://www.shuifeng.net/Dic/Hz2py.Asp

http://www.chine-informations.com/chinois/outils/chinois-pinyin/index.php#transcrire
http://xh.5156edu.com/conversion.html
 

Présentation des références bibliographiques

 

1. Dans la bibliographie systématique

 

(généralement, votre bibliographie se présentera en trois parties : les ouvrages ; les revues desquelles vous avez tiré des articles ; et une webographie, recensant les sites que vous avez consultés, ou incontournables)

Vous pouvez (pour me faire plaisir) ne pas souligner les titres d'ouvrages, mais les inscrire en italiques. En tout cas, pas les deux à la fois.

 

a) Pour un livre :

AUTEUR (Prénom). - Titre. - Lieu d'édition : nom de l'éditeur, année. - Nombre de pages.

Ex. : RENOUVIN (Pierre). - La Question d'Extrême-Orient 1840-1940. - Paris : Hachette, 1946. - 442 p.

(Lorsque l'ouvrage cité contient une bibliographie ou un index, il faut, après la pagination, porter la mention : bibliogr. ou : index, ou s'il y a les deux : bibliographie, index. ex : 442 p. : bibliogr., index).

b) Pour un article périodique :

AUTEUR (Prénom). - "Titre de l'article". - Nom du périodique, vol. (n°), date : pagination ( = première et dernière pages).

Ex. : DEBRE (Michel). - "La Nouvelle Constitution". - Revue française de science politique, 9 (1), mars 1959 : p. 7-29.

c) Pour une contribution dans un recueil ou un volume collectif :

AUTEUR (Prénom). - "Titre de la contribution", p. XX-YY in : Titre du volume / par tel auteur. - Lieu d'édition : nom de l'éditeur, année.

Ex. GARRATY (John A.). - "Radicalism in the Great Depression", p. 81-114 in : Essays on radicalism in contemporary America / ed. by Leon Borden Blair. - Austin : University of Texas Press, 1972.

 

Edition : Après croisement des informations données par le Tapuscrit (1971) et le Lexique des règles typographiques (2004), il semblerait qu'on n'indique rien s'il s'agit de la première édition, et que l'on précise au-delà (2e éd., 4e éd. révisée et augmentée, réimpression, nouveau tirage, reprint...)

Donc, par exemple : DUPONT (J.), Dictionnaire général. 11e éd. Paris. Dugenou, 1999, 950 p., bibliogr., index

 

Pour un ouvrage en chinois : auteur en version pinyin suivi des caractères, titre si possible en traduction (sinon en transcription), puis caractères chinois, le reste (à partir du lieu d'édition), en français.

Voilà les règles fixées par Gregory Lee, de l'université Jean Moulin Lyon3, on pourra adopter les deux derniers exemples pour une bibliographie. :

POUR LES TITRES EN CHINOIS, il faut transcrire les caractères en pinyin (non accentué) et respecter les groupes de mots. Le nom de famille précède le 名字. Pour les titres en pinyin on applique les même règles qu’en français, seule la première lettre du titre et les noms propres sont en majuscules. Le pinyin des titres de livres sont en italiques et les articles et les essais entre guillemets.

On rajoute les caractères la première fois qu’on cite l’ouvrage dans une note, mais on ne les met ni en italiques ni entre guillemets. Les caractères du lieu d’édition et du nom de la maison d’édition sont nécessaires seulement s’il y a risque de confusion. On peut rajouter une traduction du titre entre parenthèses ; les traductions sont toujours données en romaine et jamais en italiques :

Wang Yi 王一, Yinyue zai shijimo de Zhongguo 音乐在世纪末的中国 (La musique dans la Chine de fin de siècle), Beijing, Zhongguo shehui chubanshe, 1994, p. 23.

Ge Guilu 葛桂录, « Zhongxi shige xingshi xitong yanjiu de jige wenti » 中西诗歌形式系统问题的几个问题 » in Ying Jinxiang 应锦襄 (Dir.) Kua shiji yu kua wenhua: Min Yue Gang di’er jie bijiao wenxue xueshu yantaohui lunwenji 跨世纪与跨文化:闽粤港第二届比较文学学术研讨论文集, Xiamen , Xiamen daxue chubanshe, 1996, pp. 61-73.

 

d) Pour un site Internet : indiquez de quoi il s'agit (par exemple, si vous citez www.gov.cn, précisez qu'il s'agit du site officiel du gouvernement chinois). Pas de date de consultation dans la bibliographie, contrairement aux notes de bas de page.

 

e) Pour un document audiovisuel :

"Les règles pour la filmographie sont proches de la bibliographie:
Titre du film en italique, réalisation: You Le,interprètes: Hao Lei, Guo Xiaodong, Hu Ling,   production:  xxxx Chine,2006,
122 mn ou longueur en mètres.
S'il s'agit d'un ouvrage spécialisé, on peut exiger un générique plus fourni
avec images: ...., son:...., montage:....,musique:...."
Un exemple avec une série télévisée : 
Hóng rì  红日 (Soleil rouge), d'après le roman éponyme de Wu Qiang ; réalisateur : Su Dan ; avec Li Youbin, You Yong, Du Yulu, Song Jia. Production Baihehua. Chine, 2008. Série télévisée en 36 épisodes (24 heures)
Hóng gāoliáng  红高粱 (Sorgho rouge), d'après le roman éponyme de Mo Yan. Producteur : Wu Tianming. Scénario : Chen Jianyu ; Réalisateur : Zhang Yimou. Avec Jiang Wen, Gong Li, Teng Rujun, Jia Liu.  Musique : Hao Jiping ; 91 mn. Chine, 1987.

f) pour une photo, un graphique... :

Vous devez absolument citer votre source, que ce soit un cliché personnel ou un document extrait d'internet.

 

2. Dans les notes de bas de page

Un mémoire de recherche sans notes de bas de page est une soupe de riz sans riz, et même la meilleure cuisinière du monde sera ennuyée.

Les références comportent les mêmes éléments, mais la ponctuation est simplifiée. Le prénom de l'auteur est écrit avant son nom pour éviter une parenthèse. Si l'on renvoie non pas à l'ensemble d'un livre ou article, mais à un passage déterminé, on remplace le nombre total de pages du livre ou de l'article par l'indication de la page précise à laquelle on se réfère. (NB : la police de caractères adoptée est la même que celle du corps du texte, mais en plus petit).

Ex. : Pierre RENOUVIN, La Question d'Extrême-Orient 1840-1940. Paris. Hachette, 1946, p. 321.

Ex. : José ITURRIAGA, "Los presidentas y las elecciones en Mexico". Ciencias politicas y sociales, juin 1958, p. 17

Si vous faites appel à un site consulté sur internet : indiquez le jour où vous l'avez consulté (car ces sites changent si fréquemment qu'il est prudent de prendre des garanties)

 

Lorsque vous citez une oeuvre déjà signalée dans une note précédente, plutôt que "ibid.", dont on ne sait pas toujours à quoi ça se rapporte, utilisez la possibilité suivante : nom de l'auteur, puis "op. cit." , et le numéro de la page concernée. Si, malgré tout, vous voulez utilisez le fameux "ibid.", contrôlez que l'oeuvre citée l'est bien dans la note précédant immédiatement celle que vous rédigez. Il n'est pas utile, dans ce cas, d'indiquer le nom de l'auteur (mais il serait maladroit d'avoir 150 pages entre les deux notes concernées).

Donc, on peut obtenir :

Jean DUPONT, op. cit., p. 123

ibid., p. 157

 

Nota bene : Dans tous les cas, les titres doivent être cités dans la langue originale. Les noms des auteurs doivent être vérifiés avec soin. A défaut de leur prénom, il faut indiquer au moins leurs initiales. Même s’ils sont chinois (sauf que vous pouvez ne faire figurer que la transcription, suivie de la traduction du titre).

 

            Pour une mention d'un site Web, indiquez le jour où vous l'avez consulté, ce qui évitera que le lecteur, alléché par l'information, découvre avec horreur un contenu modifié.

 

 

Dernier conseil : pour la plupart, vous n’aurez pas accès à une bibliothèque en langues directement utilisables pour vous. Faites appel à Internet, de nombreuses sources et ressources s’y trouvent, en français, en chinois ou en anglais. Pensez à une iconographie exotique, pour rompre la monotonie de votre prose.

 

Après-dernier conseil : avant de faire relier vos exemplaires pour les remettre à qui de droit, vérifiez une dernière fois, page par page, qu'il ne manque pas une feuille (par exemple une carte qui doit être insérée manuellement). Il serait dommage de laisser sur une étagère de la bibliothèque un exemplaire incomplet, alors même que d'autres chercheurs viendront consulter votre travail, dans quelques décennies. Par ailleurs, demandez au relieur s'il peut inscrire sur la tranche le titre et votre nom, car je conserve vos travaux, et je n'en vois que la tranche. Prévoyez également une couverture en carton assez épais (ou une feuille plastifiée transparente), la conservation en sera meilleure.

 

 

 

LA SOUTENANCE

 

    Celle-ci a pour objet, en une trentaine de minutes oiu jusqu'à une heure (pour les mémoires), de faire présenter brièvement par l'étudiant (5 à 10 minutes maximum) les raisons du choix d'un tel sujet, les problèmes rencontrés, le résultat de sa recherche : bilans, éléments nouveaux etc. ; le reste du temps est consacré aux remarques et questions sur le mémoire et à une brève discussion avec le jury.

    En pratique, l'ordre de parole est le suivant : candidat, co-directeur, directeur, à raison d'une dizaine de minutes chacun (prévoyez en pratique une durée d'une heure, on dépasse souvent, et c'est bon signe : votre sujet intéresse ; ou c'est mauvais signe : le jury a besoin de nombreuses précisions pour tenter de comprendre ce que vous avez voulu dire).

    Gardez calme et sang-froid, ne vous laissez pas déstabiliser par les questions du jury. Considérez cette épreuve comme une répétition pour un grandO, évitez les tics de langage ("en fait...", "et donc...").

La soutenance des thèses est une autre histoire : jury composé au minimum de quatre professeurs (ou maître de conférence habilité), deux de votre établissement, deux venus de l'extérieur (règles différentes pour les cotutelles). Et ça dure de 2,5 à 4 heures. Le "buffet" qui suit est à la charge de l'impétrant. Mais avant cette soutenance, il va falloir prendre contact avec l'école doctorale, se renseigner sur les membres du jury... Bonne chance.

Au passage : il n'y a plus que quatre possibilités après la soutenance des thèses : on est refusé, ou on est accepté avec l'une des mentions suivantes : honorable, très honorable, très honorable avec les félicitations du jury.

 

Et pour les étudiants chinois :

博士论文应该什么样


2006-2-16    51paper.net  

——以经济学博士论文写作为例  
  
  

 
邱兆祥 来源光明日报 
 
 头条关注 博士论文的写作实际上是攻读博士学位课程的深入是一种更高层次的学术训练在高校经受专门学术训练的莘莘学子们往往借助学位论文凝聚并展示其多年孜孜求学付出的心血博士学位论文的学术水平总体而言是比较高的它们构成了一国 
学术成果的重要部分 

  北京大学一位教授在谈及博士论文写作时曾把博士学位论文比之为一个标竿博士论文对写作者而言真好像是一个标竿倘若跳不过或勉强过关只能说明写作者的学问还没有做好功夫不够扎实还没有资格戴上博士帽经济学博士学位论文也是如此合格的博士学位论文可以说是写作者跨过标竿进入了经济学学术殿堂 

  笔者不揣浅陋拟在已有研究成果的基础上结合经济学专业对博士论文写作中的几个有关问题谈点认识体会 



论文选题重要的起点 

  博士论文同写作别类文章不一样首先要选择好适合于作为博士论文的题目在许多博士生导师来看论文选题是“重要的起点”博士生们在确定选题时应特别注意 

  首先论文选题值得做所谓“值得做”即指有理论价值下功夫研究有可能在理论和方法上有所创新甚至还有可能对本学科的发展有所贡献由于经济学是门应用性很强的科学因此选题还必须考虑研究此问题有无实践意义惟有既具有较高的理论价值又具有较强的实践意义才是值得做的课题 

  论文选题我能做能写好确定这个选题能否充分利用自己的知识积累能否最大限度地发挥自己的长处这也是必须考虑的问题如果随意抓一个热门的课题即使这个课题有较高的理论价值也不一定能写好这是因为该选题同自己的长期的知识积累兴趣以及长处相脱节不能发挥比较优势写作起来不免吃力甚至有可能难以完成 

  选题不宜过小或过大而应当是小题大做即所谓“小题目大文章”“小题目大文章”不仅有利于充分发挥做深做透还宜于控制使研究成果比较坚实好的选题题目看似虽小但深度和厚度却较大做学术论文研究要单刀直入切忌贪大求全四面开花 

  选取前人没有研究和涉猎过的课题从新的角度选题使选择的课题和论文题目具有开拓性独创性和新颖性只有这样才能做出有深度有新意的研究成果 

  尽量选择对自己有长久研究价值的选题博士论文毕竟是阶段性的研究成果这个成果虽然很重要但不一定都能作为自己今后开展研究工作的出发点从长计议应当尽量选择围绕此问题能长久做下去作为自己写作博士生学位论文的选题 

规范引用学术文献 

  学术论文特别是博士论文的写作是学术规范训练的第一步是一个“规范”而得出的成果所谓学术文献引用的规范首先是指要重视注明引文的出处这是学者著述中应当遵循的基本规则学术是一代又一代积累沉淀下来的因此任何论文的观点和论据不可能全部都是自己的部分甚至某些重要观点或论据是引用别人的这是允许的但是引用了别人的思想观点或论据必须注明注释不能含糊这一方面体现出对他人成果的尊重另一方面也便于评阅人和读者了解论文材料及观点或论据的来源 

  学术研究虽然总是在吸收前人已有成果的基础上层楼更上的但学术引用也应有个度不能不加节制的过度引用这也是学术规范的一个基本要求一篇10万字左右的博士论文如果参考文献太多大量引用别人的成果那么还会有多少观点和内容是属于你自己的呢在时下的大学校园里抄袭和剽窃是表现最为突出的学术腐败现象抄袭他人之作几乎已成了一些大学研究生的公开秘密写作博士论文难免会有学术文献的引用但必须把握好度这个最基本的限度就是读起来能让人觉得论文确实是你花功夫辛辛苦苦写出来的而不是从前人或当代学人那里抄袭而来的 

恰当使用数学工具 

  多年来经济学在中国被归类为文科加之许多年岁较大的经济理论工作者不熟悉现代数学知识因此经济理论研究普遍存在缺乏定量分析的现象近些年来在中国经济学界相当的人中又出现了过度滥用数学的另一个倾向经济学几乎成了数学的分支在高等经济类院校的研究工作中数学化包装越来越明显有的博士研究生刻意追求数学化不论是懂或不懂需要或不需要都硬要在写作的论文中加进一些数学公式和数学模型;有的博士研究生还喜欢故弄玄虚本来可以用几句浅显易懂文字表述的结论却用许多人看不明白的数字公式进行推导搞“数字游戏” 

  经济学运用数学分析虽然是必要的但是经济学理论研究不能单靠数学工具数学只是经济学理论研究工具箱中的一个重要工具它只是为理论生动直观地或需要定量的表达提供了可能的方式经济学是对大量社会经济现象加以分析和科学抽象才能得出结论的学科 

  高等经济类院校的博士研究生在从事研究工作或写作博士学位论文时既要重视运用数量分析工具注意克服以往忽视运用数学的缺陷适当增加经济数量的成分但同时又必须特别重视克服近年来在一些人中出现的滥用数学和搞“数字游戏”的错误倾向 

树立良好的学风和文风 

  对任何一个做学问的人来说良好的学风和文风都是非常重要的高等学府的博士研究生做学问事首先要做学问人理应树立良好的学风和文风 

  首先要唯实求是端正学风博士是最高学位博士研究生作为高层次人才任何时候都应珍视自己的学术声誉不能为达到某种目的而违背学术道德对于自己所从事的研究工作尤其是在对自己关系很大的博士学位论文写作过程中无论是提出问题运用数据资料还是推导结论都要有一种老老实实的态度 

  第二不仅要端正学风而且要有良好的文风在时下的青年学子中流行着一种不良的文风写文著述晦涩难懂夹缠梗阻噎塞不通句义不明文义模糊让人昏昏然不知所谓现在的高等经济类院校里有的博士研究生写的东西不仅别人十分费解弄不明白不堪卒读甚至连自己也说不清楚有些图表和名词术语的确切含义 

  古人云“言而无文行之不远”其意是说语句没有文采就不可能有鲜活而持久的生命力博士论文的写作者应努力以平易通俗的文字平实亲切的笔触可触可感的事例简洁明快的数字以及形象生动的图表阐述自己的理论观点不仅应当理论性强立论扎实言之有理而且还应当争取做到行文流畅逻辑谨严语句生动言之有趣这对博士生来说虽然是一个更高的要求然而却是一个经过刻苦努力后能够达到的目标 

注重积累打牢功底 

  厚实的学术底蕴是写好博士论文不可或缺的条件打牢学术功底这对每一个博士研究生来说至关重要博士研究生能否取得高水平的学术研究成果在很大程度上取决于博士研究生自身的学识和素质的高低因此博士论文的写作者必须注重积累努力提高自身的学术修养 

  学习是一种艰苦的脑力劳动一百多年前苏格兰人托马斯·卡拉利曾把经济学称之为“沉闷的科学”这句话如今已成了广为人知的名言有些经济学论著读起来确实让人十分费劲不易弄懂马克思在《资本论》里曾引用19世纪英国国会议员格莱斯顿的话说“受恋爱愚弄的人甚至还没有因钻研货币而受愚弄的人多”经济学是门高深的学问要真正学好和掌握它非下大的功夫不可 

  现代经济学是最受社会公众注目的学科它在社会科学领域里独占鳌头其论著浩如烟海而经济学研究者一生的精力和时间却是有限的纵然苦读不懈也不可能都涉猎因此作为博士研究生应当在广泛学习经济学及其他现代各种知识的同时要把与自己专业方向有关的课程重点学好把自己的专业方向作为深钻的对象并花功夫去精通它争取做到学有专长真正成为学有所成的专家。(作者系对外经济贸易大学教授 

 

 

Liste des mémoires  traitant de la Chine , et dont j'ai été ou suis directeur, à l'IEP d'Aix-en-Provence, suivis de ceux que je dirige à l'université Paul Valéry-Montpellier 3, ma nouvelle "danwei".  

 

A l'IEP d'Aix-en-Provence :

 

SUJET

ETUDIANT

DIRECTEUR

Soutenance

- La sécurité alimentaire chinoise et ses implications internationales

A.L. Franc

M. Doan

2002

- La perception chinoise de l’Union européenne, entre versions officielles et sous-entendus

Th. Brackers de Hugo

M. Doan

2003

- La politique religieuse de la Chine depuis la Révolution culturelle : perspectives pour une laïcité chinoise

V. Hoschet-Verdier

M. Doan

2004

- Tensions ethniques au frontière d’un empire : Pékin et les Ouighours du Xinjiang (Mémoire primé)

F. Viagas

M. Doan

2004

- Canton atelier du monde

R. Ruiz

M. Doan

2004

-  L’image de la Chine en France.

A. Mias

M. Doan

2004

- Pékin, immortelle capitale, chantier éternel (mémoire primé)

H. Béguin

M. Doan

2005

- Le Laogai : les camps de concentration en Chine populaire

D. Maurizot

M. Doan

2005

- Les relations diplomatiques entre la République Populaire de Chine et le Vatican

A. Mazzilli

M. Doan

2005

-  La famille en Chine, entre tradition et modernité

J. Dubost

M. Doan

2006

 

- Entre Etat et marché : l'évolution de la presse écrite en Chine depuis 1978

F. Thiery

M. Doan

2006

- Les Mongols, une nation à cheval entre nationalisme de repli et pan-mongolisme ?

O. Lim Fat

M. Doan

2006

- La place de Mao Zedong en Chine : l’histoire d’un culte (Prix d'honneur)

H. Grossetie

M. Doan

2006

- André Malraux et la Chine

G. Noël

M. Doan

2006

- L'éternelle querelle aux portes de l'empire. La question sino-taiwanaise

L. Spitz

M. Doan

2006

- Chine/Occident : un dialogue renouvelé grâce au tourisme ?

C. Latchoumane

M. Doan

2006

- Art contemporain et politique en Chine

K.-A. Kennibol

M. Doan

2006

- Le "Projet des trois gorges" ou un regard croisé sur les intérêts se jouant entre une option technologique et la préservation de l'identité plurielle et plurimillénaire de la vallée des Trois gorges

C. Maltot

M. Doan

2006

- Le pouvoir des mots. Littérature et politique en Chine communiste 1949-2000

A. Filliard

M. Doan

2006

- La diaspora chinoise aux marches de l'empire

A. Pestre

M. Doan

2006

- La dépendance énergétique chinoise

Ch. Pavis

M. Doan

2006

- L’influence française à Shanghai, 1840-1949

A. Tournier

M. Doan

2006

- Le cinéma chinois

M. Parraton

M. Doan

2006

- L’engagement des intellectuels chinois depuis la mort de Mao

T. Le Grand

M. Doan

2006

- Erratum sur une page blanche : sur le comportement des jeunes instruits chinois pris dans l'envoi à la campagne.

J.-Ph. Attard

M. Doan

2007

- "Petits empereurs" et multitude chinoise : quelles libertés pour les étudiants chinois d'aujourd'hui ?

A. Thomas

M. Doan

2007

- Le réveil religieux de la Chine

E. Pons

M. Doan

2007

- L'empire céleste sous le smog

A. Chauvin

M. Doan

2007

- Chine-Japon : une histoire, deux lectures

A. Jeanroy-Broz

M. Doan

2007

- "A bas les quatre vieilleries !" Une histoire culturelle de la Révolution chinoise

M. Decome

M. Doan

2007

- De l'importance géostratégique des îles de mers de  Chine

C.-S. Martin

M. Doan

2007

- La Chine est-elle un modèle de développement économique original ? Entre mythe du péril jaune et Eldorado

A.-L. Lemarchand

M. Doan

2007

- Exode rural et population flottante. La quête d'une reconnaissance sociale V. Guerif M. Doan 2007
- L'ouverture américaine à la Chine A. Machover M. Pourtal 2007
- L'engagement des étudiants chinois au Parti communiste (Prix du meilleur mémoire recherches M2 - Politique comparée) G. Noël M. Doan 2007

- La Chine à court d’eau

A. Debiasi

 M. Doan

2008

- La lutte anti-contrefaçon en Chine.

G. Raux

 M. Doan

2008

- La gestion des crises nucléaires (Corée du Nord et Iran) par la Chine et les Etats-Unis, une illustration de l'ambigüité entre les deux puissances

F. Cabet

 M. Doan

2008

- Xinjiang : entre vulnérabilité et ressources stratégiques

M. Allène

 M. Doan

2008

- Les droits de l’homme en Chine

M. Fantobo

 M. Doan

2008

- L'ethnie chinoise moso, une société matriarcale?

V. Bidot

 M. Doan

2008

- Enjeux et perspectives de la présence chinoise en Afrique: exploitation de type néo colonial ou mode inédit de développement ?

R. Scozzaro

 M. Doan

2008

- Une révolution en panne : Pékin et l'automobile

M. Feucher

 M. Doan

2008

- Le modèle communiste chinois

J. Bouillaut

 M. Doan

2008

- Tiananmen 1989 : une nouvelle expérience de la démocratie pour les étudiants chinois ? F. Chevallier M. Doan 2008 (46éme)
MONTPELLIER 3 (Paul Valéry)      
- Crise au Tibet et réactions à l'étranger F. Decam (M1) P. Doan 2008
- L'éducation en Chine rurale J. Couderc (M1) P. Doan 2008
- La lune dans la poésie des Tang Ph. Gros (M1) P. Doan 2008
- Les répercutions de la politique de l'enfant
unique sur la société chinoise
M. Arnal (M1) P. Doan 2008
- La musique chinoise traditionnelle S. Tolza (M1) P. Doan 2008
- Les examens mandarinaux : influence de leur suppression Xia-Papineschi Dongchun (M2) P. Doan 2008
- Chine: Enquête sur l'identité tibétaine
J. Ritter (M1)   2008
- Entre l'"écriture" et la "littérature" (chez Lu Xun) Li Yanjun (M2) P. Doan 2008
- Etude des rapports entre les Han et les Ouighours au Xinjiang J. Couderc (M2) P. Doan 2009
- La pénétration de l'occident en Chine - le café remplacera-t-il le thé ? Yuan Yuan (M2) P. Doan 2009
- Les problèmes du mariage rencontrés par les jeune Chinois nés après 1980 Che Congcong (M2) P. Doan 2009
-L'interculturel dans l'implantation d'une PME française à Shanghai M. Arnal (M2) G. Siary 2009
- Le phénomène Hip-Hop Underground à Pékin F. Decam (M2) G. Siary 2009
- Les émissions de télé-réalité chinoises aujourd'hui Huang Rui (M2) P. Doan 2009
- Les rites chinois du thé : chronique de la perfection M. Decôme (M2) P. Doan 2009
- Le cinéma chinois : la sixième génération I. Anselme (M2) P. Doan 2009
- Les immigrants chinois illégaux Li Ying (M2) P. Doan 2009
- Zheng He, dernier amiral des océans de l'ouest Philippe Gros (M2) P. Doan 2009
- La famille à travers une série télévisée chinoise N. Cid (M1) P. Doan 2009
- La prostitution des Chinoises à Paris A. Torralva (M1) P. Doan 2009
- L'enseignement du chinois aux étrangers F. Lebert (M1) P. Doan 2009
- L'éco-tourisme en Chine E. Fossey (M1) P. Doan 2009
- La musique traditionnelle du Xinjiang S. Tolza (M2) P. Doan 2009
- Vivre à Shanghai ? M. Soria (M1) P. Doan 2009
- La peinture traditionnelle chinoise au XXe et XXIe siècles A. Seutin (M1) P. Doan 2009
- Les arts martiaux en Chine ? N. Benoit (M1) P. Doan 2009
- La notion de luxe en Chine J. Ritter (M2) P. Doan 2009
- Différenes entre individualisme occidental et collectivisme chinois Hou Qibin (M1) P. Doan 2009
- La différence entre l'éducation chinoise et l'éducation française au sein des écoles primaires et maternelles M. Rogié (M1) P. Doan 2009
- La cérémonie du thé au Japon (M1) Akiyo Kio (M1) P. Doan 2009
- Comment peut-on vivre au Sichuan ? S. Valette (M1) P. Doan 2009
- Influences économique et idéologique sur la relation franco-chinoise (ou Influence de la culture traditionnelle sur le régime politique moderne) HOU Qibin (M2) P. Doan 2010
- L'écrivaine Mian Mian Amandine TORRALVA (M2) P. Doan 2010
- "Guanxi – une évaluation de la culture commerciale dans le contexte chinois" DENG Haimin (M2) P. Doan 2010
- Le xiangsheng Nicolas CID (M2) P. Doan 2010
- La métaphore chez Qian Zhongshu Cédric TEYSSEYRE (M2) P. Doan 2010
- Le roman policier chinois Michel PAPINESCHI (M2) P. Doan 2010
- Les diangu Fabrice LEBERT (M2) P. Doan 2010
- Existe-t-il un art contemporain chinois ? Emmannuelle BRARD (M1) P. Doan 2010
- ? CAO Lin (M1) P. Doan 2010
- Le Nouveau patriotisme chinois et son influence mondiale à partir d’ une recherche sur les Jeux Olympiques de Beijing 2008 GUO Jinwen (M1) P. Doan 2010
- Existe-t-il une littérature fantastique chinoise ? Renée-Karelle KADIO (M1) P. Doan 2010
- LIU Jianwen (M1) P. Doan 2010
- Lü Tianjiao (M1) P. Doan 2010
- Histoire comparée des sciences et technologies Guilhem MAS-PAITRAULT (M1) P. Doan 2010
- Etudes des modes de pensée : Lecture à travers les différents modes de loisirs chinois et occidentaux PENG Ting (M1) P. Doan 2010
- Une nouvelle éruption de la culture du « rire »---Hai Pai Qing Kou SUN Xu (M1) P. Doan 2010
- Les trois étapes de l'idéologie des étudiants chinois à l'étranger : 1949-79-89 SUN Weijie (M1) P. Doan 2010
- Esprits traditionnels chinois dans « Le Dit de Tian-yi » SUN Haoli (M1) P. Doan 2010
- ZHANG Lan (M1) P. Doan 2010
- Les Ethnies Chinoises, la différence entre Han et Non-Han ZHU Shanshan (M1) P. Doan 2010
- Evolution de l'éducation sexuelle en Chine Murielle RAZAFY (M1) P. Doan 2010
- Les feux d'artifice en Chine Céline MANGIN (M1) P. Doan 2010
- Les phénomènes culturels dans le cinéma chinois LANG Liwei (M2) P. Doan 2010
- Problèmes de traduction en Chine continentale et à Taiwan YANG Szu-ju (M2) P. Doan 2010
- la diaspora chinoise, acculturation, transculturation... LI Zhiyi (M2) P. Doan 2010
- "la "danse antique chinoise", outil de construction du nationalisme
 et de la société harmonieuse ?".

 
Cyrielle PERILHON (M2) P. Doan 2010
- Trois femmes écrivains, trois périodes différentes Jennifer FLAGEOLET-TOUBAS (M1) P. Doan 2010
- Ecriture chinoise et nouvelles technologies Véronique OBRUN (M2) P. Doan 2011
- Nouvelle parentalité chinoise et éducation Murielle RAZZAFI (M2) P. Doan 2011
- Le comique de Stephen Chow à travers ses films SUN Xu (M2)   2011
- Le thé dans le cadre de la politique du Japon et de la Chine sous les Tang et les Song KYO Akiyo (M2) P. Doan 2011       
- Les Hakka de Tahiti : approche culturelle Maryse LEON-ON  (M1) P. Doan 2011
- La littérature chinoise est-elle représentative de l'évolution des mentalités vis-à-vis de l'homosexualité ? Jennifer FLAGEOLET-TOUBAS (M2) P. Doan 2011
- La jeunesse chinoise des années 80 d'après l'émission télévisée Fei cheng wu rao DAI Zhiling (M2) P. Doan 2011
- L'église souterraine connaît-elle un nouvel essor ? SHI Xiao (M1) P. Doan 2011
- Culture et traduction ? Prix Nobel ? LI Fanqun (M1) P. Doan 2011
- L'avènement du manga japonais signifie-t-il le déclain de la BD traditionnelle chinoise ? YANG Fang (M1) P. Doan 2011
- Malentendus dans la communication interculturelle : les couples franco-taiwanais LEE Shu-chen (M1) P. Doan 2011
- La mafia shanghaienne dans les années 20-30 Yacine SAROUTI (M1) P. Doan 2011
- Le rapport au temps dans l'aménagement paysager des jardins chinois privés de Suzhou à la fin des Ming Lucie DUCORNET (M1) P. Doan 2011
- la représentation de la jeunesse de Hong Kong dans les premiers films de Wong Kar-wai Marie Laurence SETBON (M1) P. Doan 2011
- Le rôle social des jardins publics de Shanghai Cécile COURTOIS (M1) P. Doan 2011
- Le cinéma de kungfu, influencé par Hollywood. (???) LIU Xiuyu (M1) P. Doan 2011
- Les traductions françaises du roman des Trois royaumes, de Luo Guanzhong LI Yezi (M1) P. Doan 2011
- Le concept  chinois du mariage  sur l'expression filmique chinoise(1905-2005) SUN Weijie (M1) P. Doan 2011
- Le miroir de la mort – la conscience de la mort dans les mythes grecs et chinois  LANG Liwei (M2) P. Doan 2011
- Les personnages caricaturaux chinois de la littérature au cinéma GOETZE Isabeau (M1)   2012
- L'église de maison en Chine a-t-elle un avenir ? SHI Xiao (M1)   2012
- Une ethnie particulière : Les Hakkas LAILLE Benoit (M1)   2012
- L'art de la guerre de Sunzi appliqué à la bourse de Shanghai ZHUANG Yi (M1)   2012
- Les conditions géographiques influencent-elles la gastronomie ? GUO Qiang (M1)   2012
- Les Chinois et leurs dieux : à quel point le gouvernement a-t-il influencé, de tous temps, les sujets d'adoration des Chinois ? CASAS ARAGON Mélissa (M1)   2012
- Le petit soldat du Hunan, autobiographie entre excursion sensorielle, témoignage historique et création littéraire. ZANELLO Victoria (M1)   2012
- Le peintre Zao Wuki MARQUAY Maylis (M1)   2012
- Le langage populaire sur Internet LI Fanqun (M2)   2012
- La vie professionnelle du peuple chinois moderne guidée par les "36 stratagèmes" YANG Fang (M2)   2012
- Les romans de cape et d'épée (Gu Long) LIU Xiuyu (M2)   2012
- L'évolution de l'esprit de xia (cape et épée)  dans le Shuihuzhuan MA Jiang (M2)   2012
-  Les mots de couleur : traduction et connotation culturelle MENG Lei (M2)   2012
- identité transnationale et adaptation culturelle des Hakkas de Taiwan en France (ou L'image des sinophones dans la bande dessinée franco-belge : de Tintin à Largo Winch) LEE Shuchen (M2)   2012
- Le déclin du dialecte hakka en Polynésie française LEON ON Maryse (M2)   2012
- L'écriture chinoise dans la modernité, les nouvelles formes d'expression, analyse socio-linguistique OBRUN Véronique ('M2)   2012
- Le sport à la chinoise, de l'ombre à la lumière POLINICE Pierre (M2)   2012
- Comparaison des traductions de poésies Tang LI Ruliang (M2)   2012
- ZHU Huanhuan (M2)   2012
- Quelle place pour la divination dans la société chinoise actuelle ? YAO Jean-Baptiste (M2)   2012
- La beauté en Chine, une nouvelle révolution culturelle ? COURTOIS Cécile (M2)   2012
- Les réseaux sociaux (SNS) en Chie et leur culture LING Jie (M2)   2012
- Le choix des sujets concernant Lee An (Ang Lee) entre culture occidentale et culture orientale YU Mengyin (M2)   2012
- Les îles de Mer de Chine du sud CRICHTON Alexis (M1)   2012
- Le tireur de pousse, de Lao She, et ses traductions françaises : implications culturelles DONG Ying (M1 EC)   2012
- La route de la soie et la nouvelle route de la soie ZHU Huanhuan (M2)   2012
- Le chat est-il plus qu'un simple animal de compagnie ? MIRALES Jennifer (M1)   2012 (150ème)
- Confucius vs La Rochefoucault                        PORCHERON Kevin (M1)   2013

 

Les derniers sujets sont soumis à variation, pour la bonne raison que ceux qui partent en Chine peuvent y trouver un sujet qui chante mieux à leurs oreilles : je suis prêt à accepter les changements de sujet, mais pas trop tard SVP.

 

Les thèses :

 

Situation bloquée pour d'éventuels néo-doctorants : chaque directeur de thèse n'a droit qu'à 8 doctorants, j'en ai 9. Il faudra donc attendre que deux candidats aient soutenu pour que je puisse envisager d'en prendre un nouveau (les places sont déjà retenues).

 

SUJET

Candidat Directeur Date d'inscription Jury Soutenance
La destinée de Jingdezhen, capitale de la porcelaine

 

Nancy BALARD P. Doan 2007 Nora Wang - Gilles Guiheux 23/11/2012
Lettré des champs et examens mandarinaux en Chine. Recherches sur la société rurale et les lettrés locaux à la fin du XIXème et au début du XXème siècles, d'après les journaux personnels de Liu Dapeng et Zhu Zhisan

 

XIA-PAPINESCHI Dongchun P. Doan 2008   abandon
L'obéissance au sein du Parti communiste chinois (PCC) : pratiques et représentations

 

Anne JAURES P. Doan 2008 J.L. Rocca / Nora Wang refusée
Littérature et représentations féminines : les femmes par les femmes dans la fiction chinoise depuis 1920

 

Emilie GUILLEREZ P. Doan 2008 N. Dutrait/Jin Siyan 25/11/2013
Les vieilles enseignes - partie intégrante du patrimoine culturel immatériel de Pékin

 

DU Lili P. Doan 2007 Noël Dutrait- Christophe Comentale 26/11/2012
Le cinéma chinois contemporain, miroir de quelle société chinoise ? Isabelle ANSELME P. Doan 2009 F. Amy de la Breteque/N. Dutrait/Fu Rong/ Jin Banggui 12/2015

 

La représentation des Chinois dans la littérature française de 1600 à 1940 : étude de l’évolution des préjugés à la lumière de la sinologie occidentale.

 

Marion DECOME P. Doan 2009 G.  Lee/J.R. Fanlo/J.F. Durand/  F. Villard 11/2014
Le son du monde : vision ethno-socio-culturelle de musiques en Chine Simon TOLZA P. Doan 2009   abandon
Coutumes et légendes de l'océan indien relatées par un voyageur chinois à l'époque Ming Philippe GROS P. Doan 2009   abandon
Le xiangsheng, miroir de la société chinoise ? Nicolas CID P. Doan 2010   abandon
Le diangu, expression allusive du chinois moderne Fabrice LEBERT P. Doan 2011 Jin Siyan / Pierre Kaser 25/11/2016