marqueur eStat'Perso Lire et écrire des caractères chinois

Accès au MENU principal, pour ceux qui me rendent visite via un moteur de recherches.

 

 

Lire et écrire des caractères chinois, ou justification de l'appellation incontrôlée "casse-tête chinois".

 (en VII et VIII, quelques petits trucs pas évidents qui justifient peut-être votre présence sur cette page).

 

Voilà WINDOWS 7 (version premium) : ça semble fonctionner aussi bien qu'avec XP et Vista, que ce soit pour l'installation du chinois, l'adaptation du clavier (IME en français), les différentes façons d'utiliser les caractères accentués du pinyin...  Resterait à adapter World dessus, pour vérifier la transcription automatique. Cela étant, il y a peut-être des améliorations, mais elles restent à découvrir.

 

WINDOWS VISTA a débarqué. Et les problèmes avec. Surtout si on dispose de World 2007.

Pour utiliser les caractères chinois (lire et écrire) ça fonctionne comme avec XP (voir ci-dessous, le chargement d'IME et la mise en route sont les mêmes). Mais pour l'instant, j'ai perdu le  III, la partie qui concerne la transcription automatique (il faut dire qu'avec Word 2007 accouplé à Vista, on perd ses repaires : par exemple, plus de bouton "Format"). Le module existe, puisque qu'on peut obtenir la fonction "Guide phonétique" (bouton dans la barre d'outils principale), mais pour l'enclencher, je n'ai pas encore la solution. De plus, on peut lire les textes "sous-titré" avec la version antérieure.  Si quelqu'un a trouvé, qu'il m'en informe, il aura gagné, au moins mon estime. En attendant, vous pouvez toujours vous rendre à l'adresse suivante : http://www.chine-nouvelle.com/outils/annotation.html avec votre texte en caractères, vous aurez à la fois la transcription et la traduction. Gratuitement, et honnêtement. Autre adresse (c'est ce que j'utilise en priorité, la longueur du texte à transcrire n'étant pas limitée) : http://www.shuifeng.net/Dic/Hz2py.Asp .

 

Pour récupérer le clavier français, vous allez télécharger le module (récemment mis-à-jour pour Vista, et ça marche avec Windows7) à l'adresse suivante : http://www.chine-nouvelle.com/ressources/windows-xp.html (c'est le dernier des programmes proposés), qui vous dira : en téléchargeant IME_FR.zip puis en exécutant le fichier IME_FR.reg. (et n'oubliez pas de relancer l'ordinateur avant d'essayer, faute de quoi, vous hurlerez que ça ne fonctionne pas).

 

Le petit programme Pinyin Okay, qui permet la saisie des caractères latins accentués, ne pose pas de problème non plus.

 

Cela étant, l'outil WENLIN (éditeur-dictionnaire d'origine américaine) fonctionne, apparemment à la condition expresse qu'on ne fasse pas appel aux mises à jour du produit. En clair, la version première de Wenlin convient, mais pas les améliorations apportées par la suite. C'est donc dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes, comme d'habitude.

De même, on peut toujours utiliser les caractères dans les différents programmes de Microsoft, comme Excel ou Access, et même PowerPoint.

Les documents rédigés antérieurement sont toujours utilisables (alors que les transformations de l'éditeur ChinaStar, par exemple, nous avaient fort gênés).


 

I. Matériel ancien :

 

        Pour lire les caractères chinois sur Internet, il vous faut au minimum Windows 95 (ou être sur Mac) et Explorer 5.x. Vous lancez Internet, puis cliquez sur "Outils" (1ère ligne en haut), ensuite, sur "Langue", puis "ajouter" ; choisissez dans la liste déroulante "chinois simplifié" (ou assimilé, selon les versions), puis revenez à "outils, choisissez cette fois "police", ne touchez pas aux langues latines, prenez dans la liste déroulante "chinois simplifié",et, dans la liste des "polices", une qui comporte le mot "song", et enfin OK. Vous voilà en principe prêt à lire du chinois, que votre ordinateur détectera automatiquement : il n'y a aucun temps de chargement, mais vous ne pouvez pas écrire vous-même en chinois.
Admettons maintenant que vous ne sachiez plus très bien si vous pouvez lire les caractères chinois : en voilà une ligne.


在网络上,有朋自远方来不亦乐乎?


    Il se peut que ça ne fonctionne pas encore. Ne perdez pas courage. Il vous faut aller dans la "mise à jour de logiciels" d'Explorer et trouver la rubrique « chargement de caractères internationaux ». Là, vous choisissez "chinois simplifié". L'opération prend une vingtaine de minutes (si votre ordinateur date de la pierre taillée), mais après, quel bonheur !


    Si vos essais sont malheureusement infructueux, il ne vous reste qu'à télécharger une police (NJStar, CStar, TwinBridge, etc.), mais c'est long, donc coûteux.

 

    A défaut, vous devez installer sur votre disque dur un logiciel de gestion des caractères chinois, qui vous permettra de lire, mais surtout d’écrire les caractères. Mon ordre de préférence est : Chinese Star, Richwin, Twin Bridge, NJStar. Mais cet ordre est terriblement objectif. Bien entendu, les versions de ces logiciels antérieures à 2002 sont incompatibles avec Windows XP.

È

II. Matériel récent :

 

    Aujourd'hui (  et depuis 2003), Internet détecte les caractères chinois et propose le chargement d'un logiciel de caractères : ça ne prend pas trop de temps, et c'est efficace. Vous ne pouvez écrire (pour atteindre un texte en chinois, il vous suffit de cliquer, par exemple, sur le site de l'Agence des Nouvelles de Chine en chinois, à l'adresse http://www.chinanews.com/ .

 

 MAIS

Admettons maintenant que vous soyez l'heureux possesseur de Windows XP (il paraît que ça fonctionne aussi avec Windows 98, programme en voie d'extinction) : la donne change, vous devez désormais télécharger IME Global, selon les indications qui vous seront fournies lors du téléchargement. A partir de là, et lorsque vous aurez installé les systèmes d'écritures asiatiques, vous disposez, dans la barre des langues (en réduction, elle se trouve en bas de votre écran, à droite), de la possibilité d'écrire en chinois, simplifié ou non simplifié, et en  plus, vous lisez les caractères sans avoir à agir (même lorsque vous êtes en langue française). La preuve ci-dessous, avec une ligne rédigée par ce biais :

热烈欢迎大家.     

Votre clavier devient anglais ; soit vous vous y habituez, soit vous allez lire plus bas pour trouver la solution idoine. Je reste bref, car Windows XP est en voie de disparition, et les versions ultérieures travaillent à votre place.

È

III. La transcription Pinyin et son accentuation :

Rappel : pour un outil automatique et bien pratique :

http://www.shuifeng.net/Dic/Hz2py.Asp .

 

Autrement :

 

.1/  Pour le "pinyin", voyez du côté de Sinoptic, il y a des choses à faire ! Je pense que PinYin Okay (que vous pourrez trouver par exemple à l'adresse  http://www.wiedenhof.nl/ul/pyok-eng.htm) est un excellent choix (voir le mode d'emploi ci-dessous), mais vous pouvez obtenir un résultat satisfaisant avec les caractères spéciaux proposés par une police comme Arial Unicode MS (à charger, même si elle est fournie avec Word 2002). Cela étant, de bonnes âmes disent qu'on peut le faire sans problème à l'aide de IME Global : j'attends la démonstration.

 

Pour Pinyin Okay, voilà en gros comment ça marche : quand vous souhaitez taper du pinyin (accentué, bien sûr), choisissez la police Pinyin Okay. Ensuite, avant de taper la voyelle accentuée, il faut, pour obtenir le caractère désiré :

- 1er ton : MAJ + ¨ +voyelle ;

- 2ème ton : ctrl + 4 + voyelle ;

- 3ème ton : ^ + voyelle ;

- 4ème ton : alt gr + 7 + voyelle.

"A noter les impossibilités d'accentuer le ü (comme dans nü ou lü)". : ça, c'est du passé . Grâce à un nouveau venu dans le monde interlope de la sinologie, David Delaune, nous avons une nouvelle possibilité : ^ + U nous donne le ü au troisième ton,  AltGr + 7 +U = ü au troisième ton,  ¨+ U donne ü au 1er ton et enfin CTRL + 4 +U pour ü au 4ème ton.

Ca peut na pas fonctionner : selon que, pour vos chiffres et votre U majuscule, vous utilisez la touche majuscule (↑) ou la touche de blocage des majuscules (un cadenas, sur mon clavier), vous obtiendrez des résultats différents.

 

Pour information, il  y a peu de caractères se transcrivant avec un ü ; ainsi, pour nü au 4ème ton,  (saigner du nez), (confus, honteux), et quelques autres qui ne figurent même pas dans votre ordinateur (selon le Hanyu dacidian, qui regroupe près de 80.000 caractères, il: y en aurait 11, dont , qui, au 4ème ton, signifierait, dans le Zuozhuan - c'est assez antique, comme ouvrage - la promise, la fiancée ; ne me demandez pas comment les spécialistes ont pu détecter que dans cet ouvrage du Vème siècle a.e., ce caractère était au 4ème ton ; un enregistrement d'époque ?).

 

Voici un exemple :

法国 : rédigés avec le module "caractères chinois" de Windows XP.  法国 avec Vista, et ça donne le même résultat

fâ guó : rédigés avec Pinyin Okay.
 

Sur mes ordinateurs, ça fonctionne !

Pour les moins courageux, ou les moins endurants, voire les plus pressés : les dernières versions de IME Global (installées plus haut, si vous avez bien suivi) permettent de transcrire en pinyin accentué un texte chinois sans trop de tracas. Pour y parvenir, marquez le texte en caractères à transcrire (par portions d'une dizaine de caractères, au delà, seul le début sera traité), puis dans la barre d'outils, choisissez "Format", puis "Mise en forme de style asiatique", puis 'Guide phonétique" ; vous aurez alors le choix de la taille de la transcription et de sa position par rapport aux caractères. Ensuite, un "OK" vous ravira : le texte sera automatiquement transcrit. Seul problème, les caractères à prononciations multiples ne sont pas toujours reconnus comme tels. Mais on ne va pas se plaindre que la mariée était trop belle, et à cheval donné, on ne regarde pas les dents (ni en dedans, comme le disent certains).

Et voici un petit exemple :

(wéi)()(hěn)(hào)()(de)(guò)()(wèn)()(shuō)(lǎo)()(bo)(qǐng)(wèn)()(zài)(kàn)(shén)(me)(shū)(ya)

ou ()(xué)(dōu)(shí)(xíng)(le)(gōng)()(huà)(guǎn)()()(yòng)(dài)(bèi)()(le)

(Je le répète : vous pouvez augmenter la taille de la transcription, ou acheter une bonne loupe - Celle qui vous est nécessaire pour la majorité des dictionnaires chinois-français fera parfaitement l'affaire).

Bien sûr, certains me diront (enfin, il faudrait un examen minutieux de la transcription) que hao est au 3e ton, et non au 4e, comme indiqué : et alors, vous pensiez que la machine pourrait connaître le sens du caractère pour mettre le bon ton ( hao bon, très, au 3ème, et aimer au 4ème) ? La supériorité de l'homme sur la machine est encore prouvée ici !

PROBLEME : ça ne fonctionne plus sous Vista avec Office 2007 (on se croyait malins, avec nos logiciels dernier cri...). Selon un honorable correspondant, ça marche toujours, mais uniquement avec les caractères non simplifiés (dits classiques). Il a même contacté Microsoft, mais sans succès. Et en plus, trouvé une page d'aide, à l'adresse suivante : http://support.microsoft.com/kb/939398/en-us. Outre le fait qu'elle soit en anglais, elle semble induire qu'on touche au registre, et là, je n'y mets pas les doigts. Cela étant, on sous-entend que c'est un problème de Vista, et non de Word, comme je le pensais au départ. Quoi qu'il en soit, on se remet à l'établi, on percera bien le secret un jour. Mais dans une certaine mesure, ça rassure : le problème existe bien, et d'autres l'ont rencontré.

Une solution proposée par Romain Rousseau : utiliser un programme qui tourne sous Firefox (et je vous conseille vivement d'avoir Firefox à côté d'Explorer, car selon les sites consultés, vous pouvez gagner en vitesse). Donc l'adresse est la suivante : http://www.longjiang.org/pinyin/. Vous copiez votre texte chinois (en général sous Word), vous le collez dans Longjiang, vous le faîtes sur-titrer en pinyin (ou Bopomofo, si vous savez lire cette transcription), vous copiez le résultat et retournez le coller sous Word. La manipulation est assez compliquée, mais l'avantage est : 1. ça fonctionne ; 2. vous pouvez traiter un texte long en une seule opération. Inconvénient : lorsque vous revenez sous Word, la transcription précède le texte en caractères, au lieu d'être au-dessus (ou au moins après). En attendant mieux, bonne chance...

Voilà le résultat :  Xiànyǒu现有degāojiàogōngfèi公费yīliáo医疗zhìdù制度shìcóng1953niánkāishǐ开始shíshī实施de(ce qui est à craindre, c'est de devenir un grand spécialiste de la transcription, au détriment des caractères).

2/ La méthode IME global : vous pouvez transformer votre clavier en spécialiste du pinyin accentué (mais la correspondance se fait à partir d'un clavier QWERTY, merci). Pour le déclencher : cliquer sur le carré CH, dans le coin droit de la barre inférieure (c'est ce qui vous indique que vous étiez en caractères chinois, mais si vous partez d'une disposition en français, il y aura FR dans ce carré), puis sur la ligne "Afficher la barre des langues". Une barre des tâches s'affiche alors en haut de votre écran. A droite de cette barre, cliquez sur "Context menu", puis Soft keyboard. Un écran virtuel s'affiche en bas de votre page pour vous indiquer où se trouve les voyelles accentuées dont vous avez besoin.

Il paraît que ça fonctionne. Mais si je comprends bien, on ne peut avoir en même temps ces deux claviers, donc il faut taper les consonnes avec un clavier PC, puis les voyelles en changeant pour le clavier pinyin. Finalement, je préfère la méthode précédente.

È

IV. Utiliser un clavier normal (i.e. AZERTY) alors qu'IME Global  transforme votre plan de travail en QWERTY (par "normal", je comprends "français" ; je ne dis pas que les autres soient entièrement "anormaux", mais c'est parce que je me surveille).

1. Solution proposée par Guillaume Noël, de l'IEP Aix-en-Provence -et ça marche sans chambouler l'ordinateur :

Tout bêtement, d'aller à l'adresse suivante : http://www.chine-informations.com/mods/telecharger/ime-pour-clavier-francais_42.html, et de télécharger comme demandé (pour XP, car pour Vista, le fichier ne semble pas porter la même extension).
Et si tout se passe bien (pas du premier coup sur ma machine, mais en insistant et en tapant du poing, ça finit par fonctionner correctement), vous taperez du chinois comme si c'était du français, ou du belge, voire du suisse, ou du québécois, peut-être même du cajun. En plus, la ponctuation correspond à votre clavier français. Il n'y a pas de petits bénéfices.

 

2. Une solution proposée par Lucien Hantute, sur l'excellent site de Michel Parent (mais là, je n'ai même pas essayé, j'ai trop peur pour ma configuration d'origine) :

"De : Lucien Hantute [mailto:iwanshamir@xxxxxx.com]
Envoyé : 12 mars, 2003 14:39
À : michelparent@lechinois.com
Objet : Bonjour!

J'ai remarqué sur votre site une explication sur l'usage de l'IME Microsoft pour windows.

Je voudrais vous faire part d'une méthode pour utiliser le clavier français avec l'IME.

Il faut éditer la base de registre (exécuter 'regedit'), puis dans windows 2000/XP ouvrir le dossier:
 'HKEY_LOCAL_MACHINE/SYSTEM/Current_Control_Set/Control/Keyboard Layouts'

et dans les dossiers
'00000404','00000804','E0010404','E0010804','E0020404','E0020804',
'E0030404','E0030804','E0040404','E0050404','E0050804','E0060404',
'E0070404','E0080404','E0090404','E00E0804','E01F0404'
remplacer 'kbdus.dll' par 'kbdfr.dll'.

Si vous ne touchez à rien d'autre, il n'y a aucun risque.

Un redémarrage de l'ordinateur est peut-être nécessaire.

Lucien
"

V. Confection des index dans Word : attention, si vous utilisez la fonction automatique de confection des index. Les caractères ne sont pas pris en compte, si bien que vous devez les réinsérer "manuellement" lorsque l'index est prêt. Le mieux est de les insérer dans le corps du texte, et de marquer les deux graphies en même temps. Ils se retrouveront ainsi dans l'index, sans problème (Word ne se préoccupe pas de la police de caractères des expressions surlignées : il accepte tout, y compris les fautes de frappe).

Même remarque pour la fonction "table des matières". La machine n'est pas encore plus intelligente que son maître, il y a de l'espoir.

VI. Trier par "ordre alphabétique" des caractères (i.e. par la transcription, en tenant compte des tons, du premier trait, etc., bref, à la manière d'un dictionnaire) :

Sous Excel, ça ne fonctionne plus. Sous Access, c'est toujours l'usine à gaz. En revanche, Word propose de classer vos données selon l'ordre du chinois. Vous faites un tableau, puis vous marquez la colonne sur laquelle doit se fonder le tri (celle qui nous intéresse ici est en caractères), puis vous lancez, dans "Tableau", le tri, mais en vérifiant soit que Word a reconnu du chinois (et vous le propose donc automatiquement) soit que vous avez accès aux options du tri par langue. Et le tour est joué, vous voilà l'heureux possesseur d'une liste ordonnée.

VII. Le ü (comme dans nü, femme, ), le caractère imprononçable , l'introuvable :

Vous remplacez le ü par v (donc nv), et le tour est joué, la série des "nü" vous est proposée.

Pour (il se prononce comme le caractère qui le précède, c'est la raison pour laquelle il ne peut figurer dans aucun dictionnaire) : vous le trouvez dans le clavier "ponctuation", qu'on atteint comme vu dans le III.2 (passage à un clavier pinyin).

Quant au caractère (双喜), qui se prononce "shuang xi", il se trouve à XI, et pas à shuang.

Pour passer du français au chinois, un raccourci : Ctrl+barre espace (dans l'autre sens, pas encore trouvé). Autre possibilité (selon votre configuration), vous passez de l'une à l'autre langue avec la combinaison Alt gauche + Maj (ça se fait d'une seule main, et c'est plus rapide qu'une recherche à coups de mulot).

VIII. Les caractères introuvables par le clavier : 囍  à nouveau, et d'autres

Certains caractères s'écrivent comme un caractère, mais se prononcent comme deux ou trois. Le plus courant est shuangxi  囍 (double bonheur) : on peut se torturer pour le taper au clavier (ci-dessous, et en chinois non traduit, la façon "artisanale" d'arriver à ses fins). Mais un conseil : copiez ce que je vous propose, allez le coller dans votre texte, et ne perdez pas de temps, la vie est courte. Ou allez directement à la dernière ligne de ce paragraphe.

输入双喜-“”字方法:不需要借助任何输入法,只要按住ALT键,用小键盘输入数字“821206”,然后松开ALT ,就OK了!
qianwa : 用小键盘打;按住alt键,用小键盘输入1554312 :      (Kw)

haili : (mille nautique)

tushuguan :  图书馆 =   (bibliothèque - ne figure pas dans le Xinhua zidian

yingchi   (pied anglais = 0,3048 mètre)
yingcun (pouce anglais = 0,0254 mètre)

yingli (mille anglais, qui mesure 1609 mètres))

(en fait, vous trouvez haili et yingli à "li", yingcun à "cun", yingchi à "chi"..., mais ne le répétez pas, le blogueur qui a cherché shuangxi par le code ASCII a dû se faire plaisir).